Les humains ont toujours été des êtres sociaux. Nous aimons avoir le sentiment d'être connectés et proches de notre famille et de nos amis, et de faire partie d'une communauté. C'est pourquoi les réseaux sociaux font désormais partie intégrante de notre vie. Le partage de photos, de vidéos et la communication instantanée font désormais partie de notre quotidien. Environ 56 % de la population mondiale utilise les réseaux sociaux. Les gens passent plus de deux heures et 27 minutes par jour sur leurs plateformes préférées. C'est impressionnant lorsque l'on sait que MySpace, le premier réseau social populaire, a été lancé il y a moins de 20 ans.
 
Mais comment les plateformes de réseaux sociaux ont-elles transformé notre mode de communication ? Vous ne partagez peut-être pas cet avis, mais de nombreux signes révèlent que notre façon de communiquer et le langage que nous utilisons dans notre vie personnelle et professionnelle ont évolué.
 
Réfléchissez à vos e-mails professionnels. Ils sont directs, bien plus courts et moins formels qu'il y a encore cinq ans. Vous utilisez probablement beaucoup moins les termes « je » ou « c'est ».  Par exemple, au lieu de dire « Ça a l'air super ! » ou « Je vous verrai cet après-midi », vous serez plus susceptible d'utiliser le raccourci « Super ! » « À plus. » Les raccourcis que nous utilisons pour communiquer sur les réseaux sociaux se retrouvent souvent dans nos échanges professionnels.
 
Dans la mesure où nous sommes exposés à différentes cultures et au caractère mondial des réseaux sociaux, nous adoptons également des mots et des expressions issus d'autres langues et cultures. Les termes « Staycation » (vacances chez soi) et « Bake-Off » (concours de pâtisserie) sont deux mots américains que les Britanniques ont empruntés. Aujourd'hui, il est tout à fait normal d'entendre les Britanniques dire « can I get? » (Un café !). Il s'agit une fois de plus d'une expression américaine désormais utilisée tous les jours en anglais pour commander un café. Sans oublier le terme « Awesome ! » (génial). Il y a vingt ans, un anglais aurait rarement prononcé ce mot. Aujourd'hui, il est largement accepté.
 
Mais qu'en est-il des autres langues ? L'allemand, le français, le russe et le cantonais ont-ils également évolué grâce aux réseaux sociaux ? Et si oui, de quelle manière ? Nous avons voulu le découvrir. Nous avons récemment mené une enquête auprès de nos 1 600 linguistes à travers le monde afin de comprendre comment leur propre langue avait évolué grâce aux réseaux sociaux et à la culture populaire. Comme l'explique un traducteur, « cuz », la version abrégée de « because » (parce que), a fait son entrée dans la langue cantonaise. Cette version est aujourd'hui fréquemment utilisée avec les symboles cantonais traditionnels. Un autre traducteur explique comment le mot « LOL » (MDR) est désormais couramment utilisé par les Italiens.
 
Il ne s'agit que de quelques exemples qui illustrent la manière dont différentes langues empruntent non seulement des termes anglais, mais également les versions abrégées souvent utilisées dans les échanges sur les réseaux sociaux. Au cours des semaines et des mois à venir, nous vous ferons part des observations de nos traducteurs, de leur mot préféré à la raison pour laquelle ils aiment la langue et les mots qui, selon eux, disparaitront dans 25 ans. Suivez #WeLoveLanguage, et participez aux discussions ! Et n'oubliez pas de consulter notre page dédiée aux ressources sur lesquelles nous partageons les idées et les vidéos de nos traducteurs.